Espérance de mort

C’est quoi ça, au juste, « l’espérance de vie » ? C’est pas un peu bizarre comme expression ?

La notion mathématique d’espérance est utilisée dans l’étude des jeux de hasard. On parle alors d’espérance de gains, qu’on définit par la somme des gains (ou pertes) possibles pondérés par leurs probabilités. Bref, c’est une moyenne, mais une moyenne qui tient compte des chances de gagner ou perdre à chaque coup, et qui indique combien on peut espérer gagner, ou perdre, en jouant plein de fois à un même jeu.

Un exemple très simple : deux joueurs jouent à pile ou face, Alice parie toujours sur « pile » et Bob sur « face », et ils misent à chaque fois 1 euro.
À chaque tour, l’un des deux gagne 1 euro (gain = 1), l’autre perd 1 euro (gain = -1). La probabilité que la pièce tombe sur pile est de 1/2, idem pour le côté face. L’espérance de gain de chaque joueur est la même : 1/2 * 1 + 1/2 * -1 = 1/2 – 1/2 = 0. Ils peuvent chacun espérer gagner peanuts.

Le principe est le même dans des cas plus compliqués. Les gérants des casinos, par exemple, connaissent l’espérance de gain de leurs machines à sous, et elles sont évidemment paramétrées pour que cette espérance soit positive (pour le casino).

Et l’espérance de vie ?
Eh bien, franchement, si vous voyez le rapport entre les jeux de hasard et la vie, faites-moi signe. Moi, ça me dépasse. À moins de considérer la vie comme un jeu de hasard où l’on gagne des années de vie… et où l’on n’a droit qu’à une seule partie ?

Mais comment les statisticiens calculent-ils ce bidule ?
Très simple : ils ne s’embêtent pas avec les probabilités, ils regardent juste les données statistiques de la population étudiée, en extraient les âges de décès, et font la moyenne.

Supposons par exemple que les dernières statistiques indiquent un âge moyen de décès de 80 ans. On dit alors que « l’espérance de vie », c’est-à-dire l’espérance de vie à la naissance, est de 80 ans (et que l’espérance de vie à 60 ans est égale à 20 ans, etc.)

Et c’est là qu’est l’entourloupe : en entendant le mot « espérance », on pense au futur. Or, les données concernent plutôt le passé. Autrement dit, quand on fournit l’espérance de vie (à la naissance) des bébés qui viennent de naître, on suppose, implicitement, que ces bébés vivront de la même manière et dans les mêmes conditions que leurs aînés déjà morts, et qui étaient donc nés, peu ou prou, 80 ans plus tôt, en moyenne.

D’où mon ébahissement devant cette manière de raisonner. Notre monde, notre environnement actuel, est-il identique à celui des années 1930 ? En ce qui concerne la montée des populismes, peut-être, mais pour le reste…

Après tout, pourquoi pinailler, puisque, youpi, comme on nous le claironne en permanence, grâce au progrès, « l’espérance de vie augmente » ?

Faux ? Non. C’est vrai… Ou plutôt, c’était vrai avant !
La découverte des antibiotiques et la diminution de la mortalité infantile, en particulier, ont fait augmenter la durée moyenne de vie.

Mais maintenant ? Maintenant que les antibiotiques, utilisés à tort et à travers, sont de moins en moins efficaces ? Maintenant que les bébés sont contaminés, avant même de naître, par quelques-unes des dizaines de milliers de substances mises en circulation par l’industrie chimique ? Dans un monde où l’on mange des pesticides et où l’on respire des gaz d’échappement, et où l’on assiste à une épidémie de cancers ? Sans parler de la sédentarité, ni du réchauffement climatique et de ses conséquences sur le développement des maladies tropicales, la prolifération de certains virus et bactéries, etc.

Pas besoin d’établir une liste exhaustive pour voir que les conditions de vie ne sont pas exactement les mêmes pour les bébés nés dans les années 2000 que pour ceux qui étaient nés dans les années folles.
Aux États-unis, pays d’avant-garde, l’âge moyen de décès a déjà commencé à reculer depuis un moment. En France, il stagne depuis 2014 environ.

Alors, jusqu’à quand va-t-on encore nous saouler avec ce dogme de « l’espérance de vie qui augmente » ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s