Cadeau bonus : les pépins

Chaque année, la revue Géante Rouge, petite sœur de la géantissime Galaxies, organise le Prix Pépin. Un pépin, dans le contexte de ce concours, est une histoire de science-fiction en moins de 300 signes, espaces comprises (je mets le féminin pour les puristes de la grammaire typographique).
En bonus, en cadeau, en exclusivité mondiale, voici les quelques pépins que j’ai réussi à cracher assez fort pour qu’ils se collent aux pages de Géante Rouge :


Dans Géante Rouge n°22, 2014 :

Angoisse dans l’espace
Le souffle court, le dos maculé de sueur sous sa combinaison, il vérifia pour la millième fois le niveau d’oxygène de l’habitacle. Combien de temps allait-il encore pouvoir tenir ?
« Ici l’astroport. Une place de parking vient de se libérer, vous pouvez atterrir. »
Ouf ! Sauvé.

Pièces de rechange
Je me réveille dans une chambre d’hôpital. Un médecin arrive.
« Ça va, Monsieur Dugommier ?
– Je ne m’appelle pas Dugommier ; je suis Paul Vautrin.
– Non, ça, c’était votre donneur. Ce n’est pas grave ; il faudra juste faire quelques séances de rééducation avec votre nouveau cerveau. »

Pub
Marre de recevoir des pubs dans la tête 24h/24 ? Le nouvel implant StopPub® d’InsideBrain® est fait pour vous. Efficace, pas cher, traité antirejet et garanti 6 mois, il filtrera toutes les publicités télépathiques.*
*Exceptés les messages promotionnels d’InsideBrain® et de ses partenaires.


Dans Géante Rouge n°23, 2015 :

Mauvaises ondes
– Le réseau 8G, Monsieur le Premier Ministre, aurait des impacts sanitaires : difficultés de concentration, pertes de mémoire…
– Je prends en compte vos remarques, madame la Ministre de l’Écologie.
– Mais… Je suis Ministre de la Santé !
– Bien. Quel est le sujet de votre intervention ?

Objets connectés
– Léa se plaignait que je n’étais pas romantique. Alors ma station MP3 lui a mis des chansons d’amour, ma box lui a commandé des roses… Ça l’a énervée, elle m’a quitté.
– Il te faut une femme moins technophobe.
– Je sais, mon coach virtuel me l’a dit. Il va m’en trouver une autre.


Et, bonus du bonus, dans Galaxie n°50, 2017 :

Terrexit
Le réchauffement climatique, disaient-ils, c’est la faute du soleil. Sortons du système solaire ! Les anti-système ont remporté les élections mondiales. Maintenant, la Terre dérive dans l’espace intersidéral. C’est vrai qu’il n’y a plus de réchauffement. Mais putain, qu’est-ce qu’on gèle !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s